Quels permis faut il pour conduire des engins tp ?

La conduite des engins de travaux publics exige des pièces qui justifient la compétence du conducteur. Ces pièces et aptitudes peuvent être retenues comme étant une sorte de permis pour engins tp. Parmi ceux-ci, il y a surtout les CACES, ou certificats d’aptitude à conduire en toute sécurité, et l’autorisation de conduite.

Le CACES pour la conduite d’un engin de chantier

Le CACES est une sorte de validation de la compétence d’un conducteur à conduire un engin en toute sécurité. Ce certificat prouve notamment qu’un conducteur possède les savoir-faire dans la conduite d’un engin de travaux publics bien précis. La formation relative au CACES est caractérisée suivant la catégorie des engins. En effet, depuis le début de l’an 2020, le CACES de type R.482 concerne la conduite des engins des chantiers. La durée de validité de ce type de CACES, qui a remplacé R.372, est de dix ans. Dans ce sens, le CACES peut être retenu comme étant un permis pour engins tp.

Les autres permis CACES

En principe, le CACES varie en fonction de la catégorie d’engins à conduire. D’une manière générale, conformément aux classements des engins, les CACES sont repartis comme suit :

  • CACES du type R.483, 487 et R.490 : dédiés aux conduites des grues mobiles, à tour et auxiliaire. Leur délai de validité est de cinq ans.
  • CACES du type R.485 et R.489 : réservés aux conduites des chariots gerbeurs et élévateurs. Leur durée de validité est également de cinq ans.
  • CACES du type R.486 : il est réservé à la conduite des PEMP ou plateformes élévatrices mobiles de personnes. La durée de validité de ce CACES est aussi de cinq ans.
  • CACES du type R.484 : le délai de validité de ce CACES est de cinq ans. Il est dédié à la conduite des ponts portiques, semi-portiques et roulants.

L’autorisation de conduite d’engins

Pour pouvoir conduire un engin de chantier, chaque conducteur doit détenir une autorisation de conduite d’engin signée par son employeur. Une fois que l’autorisation est signée, le conducteur obtiendra une carte d’autorisation de conduite. Cette dernière peut se servir de permis de conduire d’engins TP. Elle est toujours obligatoire pour qu’un conducteur puisse conduire un engin de chantier. Le Code de Travail possède même une disposition juridique à qui régissent ces obligations. Afin que l’employeur puisse donner une autorisation, il faut que le salarié dispose d’un CACES ou d’un diplôme jugé équivalent. Il faut noter que la durée de validité de cette autorisation n’est pas fixe.

Quelles sont les missions des engins de terrassement ?
Matériel TP d’occasion : où se fournir ?