L’essentiel de l’alimentation pour volailles

alimentation pour volailles

Ces dernières années, la population avicole mondiale a augmenté de 76 % dans les pays en développement et de 23 % dans les pays développés. L’aviculture peut être assortie à n’importe quelle activité, mais peut aussi avoir du succès toute seule. Cela doit tout simplement être accompagné d’un équilibre alimentation poule pondeuse. En effet, pour optimiser la productivité tout en maintenant les animaux en bonne santé, la volaille a besoin d’un apport constant en eau, vitamines, minéraux, acides aminés essentiels, protéines et en énergie.

Les aliments et plantes toxiques à connaître

Pour les poules, certaines plantes peuvent les rendre malades, voire même provoquer leur mort. Pour éviter cela, il faut installer le poulailler et leur enclos dans un endroit sans plante à picorer, hormis de l’herbe. Les plantes toxiques pour les volailles sont : la tulipe, le rhododendron, le muguet, le raifort, le lierre, la fougère, l’oseille crépue et le ricin commun.

Pour profiter pleinement de son aviculture, il est également nécessaire de bien nourrir les animaux. Adopter une alimentation poule pondeuse équilibrée c’est bien, mais, il faut aussi savoir quels sont les aliments toxiques à éviter. Ces derniers sont : la viande crue, les trognons, les feuilles de tomates, de poireaux, de poivrons et de choux, le thé, le café, les aliments pourris, les plats salés ou épicés, les sucreries, les haricots secs crus, les peaux de kiwis, de bananes et d’agrumes, les pépins de fruits, les avocats, les oignons, les pommes de terre et les aubergines crues. Pour plus d’informations, rendez-vous sur farmaccess.com.

Les différents types de nourriture pour poules

Pour leurs pouvoirs fortifiants, les céréales doivent représenter beaucoup dans l’alimentation des poules. Il faut leur donner une base contenant au choix de l’avoine, du maïs et du blé ; mélangée à une source de protéines sous forme de graines entières. Et afin de favoriser la bonne digestion des poules, il faut mettre du grit avec des écailles d’huîtres, des graviers et d’autres coquillages. Ce mélange de céréales peut être réalisé à domicile ou alors, il existe un mélange spécial disponible sur le marché.

Pour lutter contre le gaspillage alimentaire, les poules sont un allié solide. De nombreux restes alimentaires peuvent en effet contribuer à la nourriture poule pondeuse, à savoir : les restes de plats maison (pas trop sucrés, épicés ou salés et ne contenant pas d’aliments interdits), les croûtes de fromages, les coquilles d’huîtres broyées et d’œufs, la charcuterie, les restes de salades, les épluchures de fruits et de légumes. Il est également possible de leur donner un mélange de pain sec, de l’eau et des restes préalablement émiettés ou broyés.

Les besoins alimentaires des poules

Les poules sont des animaux omnivores. Elles peuvent donc consommer de tout : des produits végétaux, animaux ou céréaliers. Toutefois, certaines plantes ou aliments sont interdits, vu que l’estomac de la poule est relativement fragile, tout cela dans l’unique but de lui assurer une meilleure santé. Mais encore, pour assurer un bon rendement de ponte, son alimentation doit d’être équilibrée et réfléchie.

Il faut nourrir les animaux à heure fixe. Elles doivent être nourries 2 fois par jour, normalement le matin assez tôt et en fin d’après-midi. La technique consiste à compter 100 à 150 g par jour et par poule, à équilibrer sur les deux repas de la journée. Ces repas sont notamment primordiaux afin d’assurer la production d’œufs. Ensuite, il ne faut pas hésiter à utiliser une mangeoire assez grande pour que les poules ne manquent jamais de rien. Et puis, l’eau est toujours indispensable dans leur alimentation . Autrement, pour obtenir de renseignements sur la race de poules, il est recommandé de demander conseil auprès d’un professionnel.

Est-il nécessaire de remplacer le roulement pilote ?
Engrais foliaires : acheter des oligo éléments en ligne